Denise Toros-Marter

Denise Toros-Marter,

Déportée à 16 ans Présidente de l’Amicale des Déportés d’Auschwitz Marseille-Provence,
Co-présidente de l’Association du Wagon-Souvenir et du Site-Mémorial des Milles

Son uniforme : une histoire, une vie sauvée.

L’uniforme que l’on porte à Auschwitz, c’est un vrai il nous a été offert par une dame qui s’appelle Denise Toros Marter. Cette dame a été déporté à Auschwitz a 16 ans pas du camp des Milles mais d’un autre camp. A 16 ans donc elle est déportée.

Elle, elle dit qu’elle a été chanceuse de portée cette tenue.

Qu’est-ce que le camp D’Auschwitz ??

Situé en Pologne c’est un grand camp de concentration Auschwitz et d’extermination Birkenau c’est là où l’on va organiser le fait de tuer les juifs. C’est un des plus grands lieux pensé pour tuer des juifs. Donc cette dame va être envoyé là-bas et elle dit qu’elle a eu de la chance de porter l’uniforme là-bas parce que, quand elle arrive en train à Auschwitz elle est en forme, elle est robuste, elle a encore de l’énergie et donc on va lui dire : «  toi tu vas aller au travail forcé. On va te donner un uniforme et tu vas travailler. »

 Toutes les autres personnes avec elle on ne va pas leur donner la chance de travailler, on va les tuer tout de suite.

Les nazis vont décider :  il y a des gens qui méritent  de vivre et des gens qui ne méritent pas de vivre. Ceux qui ne méritent pas de vivre notamment les juifs et tziganes aussi victimes des nazis on va les tuer.

Donc elle si elle a survécu c’est parce qu’elle était en forme, après elle a réussi à s’échapper, à être sauvé et aujourd’hui elle est toujours vivante.

C’est quelqu’un de très important pour nous parce que cette dame peut témoigner. Elle, elle est passée par des camps qui étaient absolument horribles, elle a vu des choses  vraiment,  vraiment affreuse.  Elle a fait parte de ces gens qui ont dit : « il faut que l’on crée un musée, il faut que l’on parle aux gens, il faut que l’on crée un mémorial, il faut que les gens sachent ce qui s’est passé. »

Illiès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *