LA DÉSINFORMATION

Regarder bien cette photo.

Il n’y avait pas énormément de photographes à l’époque et puis on n’était pas interné avec son appareil photo, il n’y avait pas non plus la possibilité de développer des photos.

La plupart des photos prises au Camp des Milles ou dans d’autres camps ont été prises par des photographes professionnels qui sont venus de l’extérieur, pas par des internés.

Or ces photographes viennent avec des journalistes donc quand nous avons des photos des camps de cette époque,  elles sont la plupart du temps mises en scène. Le ménage est fait, une pièce est aménagée avec un lit, des étagères, des livres, la personne lit un journal.

Les gens qui voient ces photos dans le journal se disent : «  mais c’est super dans les camps, de quoi se plaignent-ils ?? Ils ont de la chance d’être dans les camps ces étrangers !!

Là c’est vraiment un exemple de la désinformation !!!!

 Il faut faire très attention à l’information que l’on nous présente.

Dès que des associations arrivent de l’extérieur comme la croix rouge qui vient en visite dans le camp on va leur montrer ce que l’on veut leur montrer !!!.

Il y a eu aussi des délégations qui ont visité des camps y compris d’extermination où on leur a montré  que tout allait  très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *