Le Breakdance

Le break dance a débuté dans les années 70 aux Etats Unis à New York City au sud du quartier du Bronx qu’on surnomme aussi Boodie Down Bronx ou encore Bronx River. L’histoire reste quand même vague, un peu secrète et mystérieuse. Les origines de la danse et la vraie histoire du hip hop restent inconnues pour le grand public mais ce que l’on connaît vraiment c’est que cela a commencé dans les quartiers sud. A cette époque, la misère régnait en maître sur ces zones. Les gens d’origine 

afro-américaine ou portoricaine étaient en grande majorité sans travail et sans revenu.  La drogue et les gangs pullulaient et étaient malheureusement pour certains un des seul moyens de gagner de l’argent. C’était une échappatoire mais aussi un moyen pour eux de montrer au public leur existence. 

Le Bronx comme de nombreux quartiers à cette époque était en ruine, des visions de terrains vagues, d’immeubles désaffectés, abandonnés, détruits ou en cours de destruction, des montagnes de gravats, de pierres, partout à perte de vue…
Ces maux sociaux faisaient partie du décor au quotidien tout comme la misère sociale. Les gangs étaient nombreux et la violence quotidienne.

Avant le break danse n’était pas intégré dans la citoyenneté mais de plus en plus de gens ont commencé à s’intéresser au break danse. De plus en plus de jeunes le dansent donc, petit à petit les citoyens ont fini par l’accepter. Aujourd’hui, il y a des danseurs qui font le buzz comme

Kamikaz Crew (Makizard prod), qui est un groupe de danseurs de rue qui a vu le jour en 2007 et qui est accepté dans la citoyenné. C’est un groupe composé de 10 danseurs dont 1 handicapé qui a fait le buzz en Algérie. Le message que cherche à transmettre ces break danseurs est que n’importe qui peut danser comme les Kamikaze Crew, même avec un handicap on peut danser avec de l’entraînement. B Boy Haiper Youssef, le danseur handicapé, est souvent le personnage principal de leurs battles de break danse.

Dans une interview, il dit qu’il s’appelle Youssef et qu’il est danseur. Son genre de danse est le break danse qui est une danse moderne. Il est parti en Amérique pour représenter l’Algérie et après l’interview il va danser avec un groupe de rap extrême.

En faisant des recherches plus approfondies, j’ai  trouvé des break danseuses expertes qui  donnent des conseils aux filles et leurs montrent qu’elles n’ont pas à avoir peur et qu’elles doivent aller droit devant pour atteindre leurs buts.

Voilà, je veux lancer un coup de projecteur sur le break danse. J’ai choisi ce thème artistique car pour moi, peu de personnes et surtout et peu de journalistes s’intéressent au break danse.
Ce qui m’inspire sur ce domaine, c’est leur façon de danser, de s’habiller mais aussi leur souplesse dans les mouvements, leur style vestimentaire, leur style de musique.. Mais le plus impressionnant ce sont les émotions que les danseurs transmettent à travers leurs gestes (colère tristesse, joie ….).

Voilà pourquoi je veut faire découvrir ce domaine au gens.

Illoul Ines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *