Histoire du Camp et de la France entre 1939 et 1942 et des conditions dans les transports lors de la déportation.

Histoire du camps et de la France entre 1939 et 1942 et les conditions dans les transports.

L’occupation allemande de la France commence avec l’armistice du 22 juins 1940. La France est divisé en deux, la zone occupée par l’armée allemande au Nord et et la zone libre au Sud. Le régime de Vitchy qui est le gouvernement de France s’oriente rapidement vers la politique de la collaboration, elle persécute les Juifs et lutte contre la résistance. Cette situation s’accentue lorsque, en Novembre 1942, la zone Sud est occupée.    

Avant d’être un camps d’internement en 1939, le camp des milles était une usine de tuiles et de briques. Ce camp est crée car la France recevait beaucoup trop d’étrangers et ne savait pas quoi faire donc elle décide de les interner. Ce camp réunit des intellectuels et des artistes. Pour s’occuper, ils peignent, ils font de la musique et ils se donnent des cours. En août et septembre 1942, le camp devient un camps de déportation des Juifs. Les Juifs ne sont pas que internés mais aussi déportés vers des camps d’exterminations.

Le voyage entre les pays des déportés et les camps s’effectue le plus souvent dans des wagon de marchandises ou de batailles. Durent le trajet les prisonniers sont entassés. Ils n’ont aucune nourriture et sont privés de toute commodités sanitaires et d’hygiène. Ils peuvent rester enfermés jusqu’à dix jours. Même avant d’arriver à destination, certains des prisonniers étaient déjà morts.   

Benabelmoumène Maria

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *